CATHERINEpage_2Blog: Carnet de Dame Catherine, France
May 2015

Dans le salon d’ Elena Zournatzi, Styliste de Grecian Chic !

(You can also read the full article & see all photos at: www.carnetdedamecatherine.com You also have the option to read the article in English, German, Greek, Italian, Japanese, Russian & Spanish)

Afin de parler de la Grèce sous un angle différent, j’ai choisi de réaliser des interviews video de stylistes grecs pour vous les présenter en personne, et également, pour qu’ils nous expliquent leur travail et leur démarche de création.

Pour ma première interview, j’ai eu la chance d’être accueillie, à Athènes, dans le salon d’ Elena Zournatzi, créatrice et styliste de Grecian Chic, dont je vous avais parlé ici: Stylisme en Grèce : Grecian Chic by Elena Zournatzi! Sa nouvelle collection pour le printemps-été 2015 est prête, Elena Zournatzi va donc nous la présenter en détail (et avec passion!!). Elle va également nous parler de ce qui l’a inspirée, de ses projets pour Grecian Chic et pour la collection automne-hiver 2015. L’interview s’est déroulée en anglais…Enjoy my spoken English, my dear followers !! 😉

Son parcours
Elena Zournatzi a fait des études de “Graphic Design » (1998-2002) à l’Université de Kingston à Londres. En 2002-2003, elle a passé un diplôme spécialisé en “2D Cartoon Animation” à Central Saint Martins, à Londres. De retour à Athènes en 2003, elle a d’abord travaillé quelques mois dans une entreprise de réalisation de dessins animés et jusqu’en avril 2008, en tant que « graphic designer » dans une agence à Athènes. Depuis 2008, elle travaille en freelance en tant qu’illustratrice de livre pour enfants et collabore avec des musées (Athènes et Nicosia) mais aussi des maisons de Haute-Couture. En 2011, elle crée sa société « Grecian Chic »

La mythologie grecque et l’histoire de la Grèce occupent toujours une part importante des collections Grecian Chic.
Dans la nouvelle collection Printemps-Eté 2015, plusieurs héros grecs sont à l’honneur…
Le foulard «Odysseus» s’inspire de l’ Odyssée d’ Homère (VIIIème siècle avant J.C), qui relate le retour d’ Ulysse à Ithaca, après la guerre de Troie, pour y retrouver son épouse Pénélope et son fils Télémaque. Au cours de son voyage en mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse va rencontrer de nombreux personnages mythologiques, dont le Cyclope, les Sirènes, la magicienne Circé, et les monstres Charybde et Scylla, également dessinés par Elena et présentés aux côtés d’ Ulysse, pour illustrer le foulard «Odysseus». Un extrait du poème d’ Homère est inscrit en grec sur le bord extérieur et en anglais dans le cercle intérieur du foulard, afin de vous faire partager les réflexions d’ Ulysse durant son épopée.

Le foulard «Pegasus» s’inspire de l’une des créatures fantastiques les plus célèbres de la mythologie grecque.
Ce cheval ailé divin, généralement blanc, ayant pour père Poséidon, est né du sang de la Gorgone Méduse. Après sa naissance, Pégase se met au service de Zeus. Mais, ayant été capturé par Bellérophon, il va alors aider ce héros grec à vaincre la Chimère, et à réaliser beaucoup d’autres exploits. Un jour, Bellérophon chute, en tentant d’atteindre le mont Olympe sur le dos du cheval ailé. Pégase retrouve alors Zeus, qui finit par le transformer en constellation et le placer dans le ciel. Vous retrouverez des éléments de son histoire sur le foulard «Pegasus».

Le foulard « Santorin », que je portais durant l’interview, et qui est présenté en détail dans la vidéo, s’inspire des fresques réalisées sur les murs des maisons aristocratiques de l’époque Minoenne (-1600 av.JC) dans la ville d’Akrotiri sur l’ île de Santorin.

Pendant l’interview, Elena Zournatzi évoque également ses sources d’inspiration, qui peuvent être aussi bien des villes grecques, riches de leur histoire et de leur patrimoine, comme Monemvassia dans le Péloponnèse, mais également la marque Hermès, qu’elle admire pour ses créations et la graphiste mode «Fifi Lapin» avec laquelle, elle partage son goût (et son talent) pour le dessin, mais également son sens de l’humour !

Concernant le processus de création d’un foulard, Elena nous en explique les différentes étapes.
Une fois qu’elle a eu l’idée de son foulard, elle fait des recherches sur la thématique choisie. Puis, elle dessine au crayon les différents personnages, décors ou objets, qui vont composer son foulard. Elle fera ensuite un premier dessin au stylo noir et au format (90*90), qui sera scanné pour être transféré sur ordinateur. Enfin, les couleurs seront ajoutées sur ordinateur et les dessins, une fois finalisés, seront adressés à un imprimeur situé en Grande-Bretagne. Son choix s’est porté sur cet imprimeur anglais, car sa technique d’impression permet de fixer parfaitement les couleurs sur la soie (elle-aussi anglaise), sans risque de débordement, et afin qu’elles reflètent avec précision, les moindres détails des dessins créés par Elena Zournatzi. Les bordures sont également faites à la main par une anglaise (âgée de 80 ans!) et spécialisée dans cette technique artisanale.

Concernant ses projets futurs.
Bien représentée en Grèce, Elena Zournatzi souhaite aujourd’hui faire connaître sa marque Grecian Chic à l’étranger. Une première étape est déjà prévue en juin, lorsque sa nouvelle collection sera présentée du 11 au 21 juin, dans un pop-up store à Londres.
De plus, plusieurs nouveaux foulards, rubans, ou pochettes sont également en cours de préparation mettant en scène, dans plusieurs capitales européennes, la « Grecian Chic Lady », personnage imaginaire créé par Elena. Actuellement dans les îles grecques (Grecian Summer Scarf), la « Grecian Chic Lady » sera, en effet, bientôt représentée à Londres et dès l’automne-hiver prochain, à Paris et à Rome. J’ai hâte de découvrir le regard affuté que portera notre « very Chic Lady » sur ces capitales européennes (de la mode) … pour ne rien vous cacher, j’en ai déjà eu un aperçu, je suis sûre que vous allez adorer 😉

Site web et E-ShopGrecian Chic

J’espère que vous avez aimé partager ce moment avec nous, dans le Salon d’ Elena Zournatzi … J’attends vos commentaires … avec un peu de fébrilité, je l’avoue 😉

by Catherine

go back to press

Facebook
Facebook
INSTAGRAM
Pinterest
Pinterest
Twitter
Email